La Palissade – L’expo du siècle!

La Palissade

Pour La Palissade – L’expo du siècle!, un total de douze expositions photographiques investiront les palissades du chantier pendant plus d’un an et demi. Situé entre l’exposition en galerie et l’affichage de rue dit sauvage, le projet est conçu sous la forme d’une exploration chronologique. Chaque artiste représentera en images une décennie depuis 1879 (année de construction du bâtiment de l’ancien YMCA), jusqu’à aujourd’hui (année de construction du Diamant). Les images exposées proviendront de leurs archives personnelles, des archives de la Ville de Québec ou de tout autre document représentatif de leur époque.

Le projet est rendu possible grâce à l'Entente de développement culturel intervenue entre le gouvernement du Québec et la Ville de Québec.

Nous remercions le Diamant d'offrir les palissades de son chantier à des artistes de Québec. www.diamantchantier.net

_________________________

EXPOSITION EN COURS :

Les années 1930, la lumière aussi
Ève Cadieux
- 19 décembre 2017 au 31 janvier 2018 -

La construction de l’Édifice Price, puis du Palais Montcalm, l’Art déco bien sûr, sans oublier le ballon dirigeable R-100 qui passa au-dessus de la ville… L’artiste Ève Cadieux montre des fragments de photographies d’archives de Québec qui entrent en dialogue, par intervalles irréguliers, avec des images de luminaires Art déco, celles-ci trouvées par l’artiste sur des sites de vente en ligne. La saccade photographique, ainsi créée, invite à la déambulation tout en évoquant une rencontre entre passé et présent, une poésie nouvelle sur cet espace en chantier qui est un passage vers demain.

BIOGRAPHIE : Diplômée de l’Université de Montréal en arts visuels et en histoire de l’art, Ève Cadieux vit et travaille à Québec depuis plus de 15 ans. Elle expose son travail au Québec, au Canada et à l’étranger. Ses œuvres font notamment partie de la collection Prêts d’œuvres d’art du Musée national des beaux-arts du Québec et de la collection du Musée d’art de Joliette. Intéressée depuis toujours par les objets glanés au fil du temps et les lieux porteurs de mémoire, l’artiste est également commissaire d’expositions et elle enseigne l’histoire de l’art et les arts visuels aux niveaux collégial et universitaire.

______________________________

EXPOSITIONS PRÉCÉDENTES :

Québec, 1920/1929 : Les éléments et l’histoire
Patrick Altman
- 7 novembre au 15 décembre 2017 -

L’AIR. Le 24 avril 1928, Charles Lindbergh, en provenance de New-York, atterrit sur les Plaines D’Abraham. Il souhaite livrer de toute urgence à l’Hôpital Jeffery Hale un sérum qui pourrait sauver la vie de son ami : l’aviateur Floyd Bennet, hospitalisé pour une grave pneumonie.

LE FEU. Le 22 décembre 1922, le feu ravage la basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec. Les murs de la fondation sont les seuls vestiges qui restent à la suite de cet incendie, qui emporte nombre d’œuvres d’art et de biens patrimoniaux.

L’EAU. Dans les années 1920, de nombreux transatlantiques accostent au port de Québec. Plusieurs centaines d’immigrants de diverses provenances y débarquent chaque jour.

10>19 - morceaux choisis
Isabelle+Gaston_Paquebot design
- 15 septembre au 1er novembre 2017 -

10>19 morceaux choisis, réalisée par Isabelle Drouin et Gaston Côté (Paquebot design), explore la décennie 1910 à 1919 et revisite particulièrement la publicité relative à cette époque. La série est inspirée de l’affichage sauvage du début du siècle, qui occupait de nombreux espaces sur les murs de la ville, notamment autour de l’actuelle Place D’Youville (anciennement le marché Montcalm). Elle rassemble diverses publicités et archives historiques qui cohabitent de façon plus ou moins ordonnée. L’ensemble témoigne d’une certaine liberté d’affichage, présente à cette époque.

L'exposition établit plusieurs références avec la culture populaire qui dynamisait alors le centre-ville, notamment le sport et les divertissements. Entre autres, les amateurs de hockey y observeront un hommage aux Bulldogs de Québec, gagnants de la Coupe Stanley en 1912 et 1913.

YMCA de Marc Antoine K. Phaneuf
[1879 à 1909]
- Du 19 juillet au 31 août 2017 -

Clin d’œil à la toute première vocation du bâtiment, l’œuvre YMCA rend hommage aux erreurs de jeunesse – celles qui se multiplient et se répètent d’une génération à l’autre – qui contribuent au passage à la vie adulte. YMCA souligne également le contraste marqué entre la jeunesse du début du 20e siècle et celle d’aujourd’hui, tout en imprégnant le célèbre ver d’oreille de Village People dans la tête des citoyens et des visiteurs de Québec.

Marc-Antoine K. Phaneuf

Isabelle Drouin et Gaston Côté (Paquebot design)

Patrick Altman

Ève Cadieux

André Barrette

Jeremy Hall

Denis Thibeault

Présenté du 4 juillet 2017 au 31 décembre 2018

Vieux-Québec (Place D'Youville)

Communiqué
de presse