Ville de Longueuil

Ville de Longueuil

Depuis 2019, la Ville de Longueuil accueille des oeuvres de PASSAGES INSOLITES en tournée.

Programmation 2021

Ces œuvres ont été créées initialement pour le parcours d’art public PASSAGES INSOLITES à Québec, conçu par EXMURO et présenté par la Ville de Québec. Ce projet est rendu possible grâce au Conseil des arts et des lettres du Québec.

 

 

2021

Un étrange vaisseau-temple en forme de cube semble s’être posé en ville. Depuis longtemps associé au mysticisme et au monde mathématique, le cube revêt un caractère fascinant et mystérieux. Tirée de nombreuses références iconographiques, l’œuvre invite à la découverte d’un monde imaginaire caché à l’intérieur de ses parois, à mi-chemin entre l’organique et le géométrique. Depuis l’œil magique, une ville hybride intègre partiellement le monde extérieur tout en multipliant ses propres reflets en perspectives déroutantes.   

Marie-Eve Martel s’intéresse à la plasticité du paysage, à notre façon d’habiter l’espace et surtout à l’impact de l’architecture sur l’imaginaire et le comportement humains. Les lieux iconiques qu’elle transforme et reprend en dessin, en peinture, en gravure et en sculpture revêtent une aura mythique. Détentrice d’une maîtrise en Arts Visuels et Médiatiques de l’UQAM, elle est récipiendaire de bourses du CALQ, du CAC et de la Fondation Elizabeth Greenshields. Exposé dans de nombreux centres d’artistes et galeries au Québec et à travers le Canada, son travail est intégré aux collections de la Ville de Montréal, de Loto-Québec et du Gouvernement du Yukon.  

Cette œuvre a été conçue et présentée dans le cadre de PASSAGES INSOLITES 2017, 2018 et 2019
Crédits : Jean-Michel Seminaro

La tête ailleurs est un jeu optique qui rend hommage à l’ombro-cinéma, une ancienne technique d’animation permettant de créer l’illusion du mouvement avec des images fixes qui défilent derrière une trame d’écran simple. Le mécanisme s’active lorsqu’un passant tourne la manivelle pour voir apparaître un haïku visuel composé d’un un oiseau en plein vol, d’un œil clignotant et d’un personnage qui nage la brasse. L’ensemble est accompagné d’une douce trame de carillons qui tintent au gré du mouvement.  

Dans une démarche intimiste et foncièrement tournée vers l’Autre, l’artiste vidéaste Fannie Giguère crée des œuvres installatives et interactives destinées à interpeller le spectateur dans le jeu et la découverte. Artiste et enseignante, elle s’implique activement dans le milieu artistique de Québec depuis plus d’une dizaine d’années. Ses œuvres ont été présentées à l’occasion de nombreuses expositions collectives et événements à Québec, à Rimouski et à Montréal. Elle a également participé à des festivals de films au Québec, au Canada, en Chine at aux États-Unis. Elle est récipiendaire de bourses du CALQ et de Première Ovation. 

Cette œuvre a été conçue et présentée dans le cadre de PASSAGES INSOLITES 2018.

2019

Quatre œuvres ont été présentées tout l’été dans le cadre du SAM (Sommet des arts et de la Musique) :

Longueuil